Mathilde Seigner, 50 ans : „Je ne veux pas entrer dans une obsession du Botox“

Au cours de l’interview, Mathilde Seigner s’épanche notamment sur son rapport au miroir et au temps qui passe. „Je me regarde comme tout le monde, mais je ne veux pas entrer dans une obsession du Botox ! Quand on commence, c’est sans fin“, assure celle …
(Orginal – Story lesen…)


könnte dir auch gefallen